28 nov 11:13

Juriste & The City : entretien avec une notaire

Pour tous les étudiants

On n’est pas à New-York, on ne parle pas d’une bande de 4 amies, pour autant on t’invite dans la vie d’un juriste pour te livrer un portrait d’une profession qui pourrait peut-être t’inspirer dans le choix de ta voie professionnelle. Souvent on ne sait pas forcément à quoi s’attendre. On se fait une idée d’un métier et on se retrouve à des années lumières de la réalité, en bien ou en mal. Pour cette occasion nous avons demandé à Marina Vuillemin, notaire à Paris de répondre à quelques questions et de nous parler de son métier.

1. Peux-tu nous parler de ton parcours académique et professionnel pour devenir notaire ? J’ai fait un parcours de droit classique. 5 années d’études de droit ponctuées par un Master II en droit de la vigne et du vin. Je trouve ensuite mon premier emploi dans une étude notariale qui me dit qu’il serait intéressant que j’ai un statut au sein de la profession  et c’est pourquoi j’ai passé le Diplôme de 1er clerc de notaire sur deux ans. Pour diverses raisons, à l’âge de 40 ans j’ai préparé l’Examen de Contrôle des Connaissances Techniques (ECCT) qui m’a permis de devenir notaire et de valider toutes mes années d’expérience. J’ai eu la chance de réussir du premier coup car c’est pas une voie facile. 
 
2. Quelles sont les principales responsabilités et fonctions que tu exerces en tant que notaire au quotidien ? En région parisienne on s’éloigne un peu de la notion classique de notaire à mon sens. En province on prend le temps de recevoir les clients à l’étude qui vont nécessiter des conseils juridiques sur différents aspects de leur vie : immobilier, famille, patrimoine. Mon travail au quotidien c’est de faire en sorte que mes clients soient toujours satisfaits et me rendre disponibles pour leurs questions et leurs attentes. 
 
3. Comment ta journée type en tant que notaire se déroule-t-elle généralement ? J’arrive à l’étude et j’essaie d’être organisée sur la journée qui arrive. J’établis une vision à long terme des jours à venir parce que j’ai besoin d’anticiper. Ce que j’aime c’est regarder mes mails pour être à jour car je déteste avoir du retard sur mon travail. Je fais en sorte que les clients aient une réponse rapide par mail ou téléphone. Évidemment je dégage ensuite du temps pour la rédaction des actes et les rendez-vous de signature. 
 
4. Pourquoi avoir choisi le notariat ? Quelle a été ta motivation ? Je n’ai pas choisi le notariat, c’est plutôt le notariat qui m’a choisi. C’est un peu par hasard finalement que je m’y suis retrouvé. J’ai découvert dans le notariat une profession qui me permet d’être proche des gens, de les accompagner dans leurs décisions et projet d’acquisition, patrimonial, professionnel etc en les conseillant et en établissant les actes répondant à leur demande. J’ai beaucoup aimé la diversité, le fait de pouvoir toucher à toutes les matières juridiques et de ne pas être gagné par l’ennui. Le fait d’être sollicité intellectuellement, de devoir se remettre en question en permanence sans se reposer sur ses acquis sont d’autres aspects qui m’ont plu. 
 
5. Quelles sont, selon toi les compétences essentielles requises pour être un bon notaire ? Il faut être dans l’empathie, être à l’écoute des gens. Pour être notaire il faut aimer l’être humain car ça peut parfois être difficile de prendre du recul sur certaines situations. Évidemment il faut être un minimum organisé sinon on ne s’en sort pas. Il faut avoir des capacités d’adaptation car chaque client, chaque dossier, chaque situation est différente et nécessité une approche différente.
 
6. Quels sont les défis les plus courants auxquels tu es confrontée dans ta pratique notariale ? Je n’ai pas dû faire face à de grands défis juridiques, c’est plutôt des défis liés aux clients et à la gestion de certaines situations. Mon plus beau défi c’est de satisfaire mes clients et de gagner leur reconnaissance.
 
7. Comment gères-tu les cas complexes ou litigieux en tant que notaire, et quelles sont les ressources à ta disposition ? Souvent je confronte les points de vue avec des collaborateurs qui ont eu des situations similaires. Il ne faut pas oublier que parfois il y a des litiges où il n’y a pas de solution et il faut composer avec les éléments mis à notre disposition et rassurer le client. 
 
8. Comment maintiens-tu tes connaissances juridiques à jour et continues-tu à te former en tant que notaire ? Je consulte différentes revues et ouvrages notamment de Defrénois et je participe à des formations. 
 
9. Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui envisage de devenir notaire ? Je lui dirais que c’est une très belle profession mais il faut avoir conscience de ce que ça va impliquer en retour, notamment de la disponibilité. Il faut avoir des compétences juridiques poussées et des qualités humaines. Il ne faut pas prendre à la légère ce choix de carrière. 
 
10. Quels sont les aspects les plus gratifiants de ta carrière en tant que notaire, les meilleurs souvenirs et qu'est-ce qui te motive à continuer dans ce domaine ? Ce qui est gratifiant c’est quand les clients reviennent et me confient chaque projet qu’ils ont dans les étapes de leur vie : achat immobilier, pacs ou contrat de mariage… On devient une personne importante pour leur vie et leurs prises de décisions, et c’est là que je me sens le plus épanouie. Mon meilleur souvenir ? C’est un couple de clients qui étaient venu me voir au début de ma carrière pour un changement de régime matrimonial. Je me suis pris d’affection pour eux. Ils étaient vraiment gentils, à l’écoute… Ils sont ensuite revenu pour leur acquisition immobilière. Puis madame est revenue me voir à la suite du décès de son mari pour me confier la succession. Je me suis occupée de sa succession, d’une donation et j’ai conseillé les enfants du couple dans leurs achats immobiliers. J’ai un autre souvenir qui me vient et qui m’a marqué. Un jour j’étais en contact avec une agence immobilière située à Marseille pour un dossier et l’agent m’avait trouvé très sympathique. Elle m’a recommandé auprès de tout son entourage. Si bien que j’ai pu m’occuper de l’acquisition immobilière du fils de sa coiffeuse à Paris. 

Articles recommandés
Mardi 21 Janvier 2020 - 15:53
Propos recueillis et montage réalisé par Stéphanie Chrostek    
Lundi 23 Février 2015 - 11:52
Benjamin Pitcho, maître de conférences en droit privé et avocat au Barreau de Paris, est le Président-fondateur de la Clinique juridique Saint-Denis (Université Paris VIII). Ce projet innovant à...
Mardi 27 Janvier 2015 - 18:49
Les États-Unis,  qui attirent chaque année près d’un quart des étudiants en mobilité dans le monde, restent aujourd'hui une des destinations les plus prisées des étudiants français. Charlotte...
Mercredi 17 Décembre 2014 - 18:47
Avant de partir à l'étranger pour poursuivre son cursus, il est important de bien se renseigner sur le fonctionnement du système universitaire du pays d'accueil, des études, des cours et des...
Jeudi 27 Novembre 2014 - 00:00
Vous avez réussi à attirer l'oeil du recruteur. Vous entamez l'ultime étape. Il ne vous reste plus qu'à le convaincre que c'est votre profil qu'il devra choisir parmi toutes les candidatures....
Lundi 24 Novembre 2014 - 00:00
Le curriculum vitae, passeport vers l’embauche, sera le premier lien avec de potentiels employeurs. Il est donc primordial de peaufiner votre CV de manière à en faire un véritable outil stratégique...
Vendredi 14 Novembre 2014 - 18:46
Twitter a fait son apparition dans les amphithéâtres d’une faculté de droit. Antony Taillefait, professeur de droit public et ancien doyen de la Faculté de droit de l’université d’Angers, s’essaye...
Vendredi 24 Octobre 2014 - 00:00
Vous êtes certainement familier des tests visant à « scorer » votre niveau  de connaissance des langues étrangères (TOEIC, TOEFL , IELTS …). Désormais, c’est votre maîtrise de la si belle, mais...
Mercredi 22 Octobre 2014 - 18:44
Frédéric Chirez, étudiant en 2e année de thèse sous la direction du Professeur Arnaud Martinon, a choisi de se lancer dans les études doctorales. Actuellement chargé de travaux dirigés à l’...